Collège Henri Bergson
69 rue du 19 janvier - 92380 Garches
Site de l'académie de Versailles

Accueil > Pédagogie > Les disciplines > Sciences de la vie et de la Terre > Etape 3 et 4 : formulation des hypothèses et mise en place de l’étude de (...)

Etape 3 et 4 : formulation des hypothèses et mise en place de l’étude de cas

mardi 27 juin 2017 par M Hug

Les hypothèses ont été formulées (et reformulées) à l’oral par les élèves et inscrites de manière collégiale dans le cahier de chercheur (voir photo) .

Ensuite nous avons établi une stratégie pour réaliser notre étude de cas à partir des recommandations de Karine. Je remercie beaucoup Karine qui a relu les Padlets (voir étape 2) et les explications ci-dessous rédigées de manière collégiale avec les élèves ( voir photo du cahier d’élève ou ci dessous en italique ).

En photo dans le portfolio vous trouverez également le modèle de notre océan avec et sans surpêche et "Clem He", notre mascotte à nourrir sans le laisser mourir de faim ou de froid.

"Les manchots empereurs mangent du poisson et du krill. Ce sont les mâles qui gardent l’oisillon pendant que la mère va chercher de la nourriture.Si il n’y a pas assez à manger, alors le père part aussi à la pêche.Or il y a de moins moins de Krill et de poissons à cause du changement climatique et de la surpêche. En effet, le changement climatique influence la qualité de l’habitat du krill et des autres proies dont se nourrissent les manchots. Et la surpêche concerne directement les proies du manchot.A la base française Dumont D’Urville, le changement climatique a pu contribué au détachement d’une partie du glacier du Mertz. Pendant plusieurs années, la banquise n’a pas pu être évacuée de la baie et donc l’étendue de la banquise a augmenté à cet endroit.
Illustrations :
- http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1807.htm
- http://ecologie.blog.lemonde.fr/2016/02/19/non-150-000-manchots-ne-sont-pas-morts-en-antarctique-a-cause-dun-iceberg/

+ vidéos "youtube" montrant des mancheots nageant ou marchant sur la glace afin de visualiser la différence de vitesse.

Le papa manchot doit se dépêcher d’aller pêcher avant que l’oisillon ne meurt de faim et de froid.

Expérience A :
La surpêche entraine une diminution de la quantité de gros poissons dans l’océan. Pour modéliser la surpêche on utilisera des billes.
• Grosses billes = gros poissons.
• Petites billes = petits poissons.
Expérience test A : l’élève (papa manchot) ira pêcher dans un bac ne contenant que des petites billes à cause de la surpêche.
Expérience témoin A : l’élève (papa manchot) ira pêcher dans un bac contenant des petites billes et des grosses billes.


Pour que l’oisillon ne meurt pas de froid il faut revenir le couver en moins de 40 secondes.Pour que l’oisillon ne meurt pas de faim il faut lui donner à manger 1 gros poisson ou 2 petits poissons.


Expérience B :
Un manchot avance moins vite sur la glace que dans l’eau. Pour modéliser le changement climatique des glaces on attachera les élèves (papa manchot) au niveau des genoux.
Expérience test B = avec les genoux attaché car on avance moins vite sur la glace.
Expérience témoin B = avec les genoux détaché car on avance plus vite dans l’eau.


Pour que l’oisillon ne meurt pas de froid il faut revenir le couver en moins de 40 secondes."


______________________________________________________

Portfolio

Modèle de l'océan avec surpêche (TEST) Clem He notre mascotte mancheot à nourir sans qu'elle meurt de (...) Modèle de l'océan sans surpêche (TEMOIN)

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Henri Bergson (académie de Versailles)
Directeur de publication : Mme Lansac, principale